alourdissement


alourdissement

alourdissement [ alurdismɑ̃ ] n. m.
• v. 1400; de alourdir
1Le fait d'alourdir. L'alourdissement d'un véhicule.
2Fait de s'alourdir. appesantissement, lourdeur. Éprouver une sensation d'alourdissement.
⊗ CONTR. Allégement, légèreté.

alourdissement nom masculin État de quelqu'un, de quelque chose qui est alourdi, rendu plus pesant : L'alourdissement des impôts, de l'atmosphère.

alourdissement
n. m. état de ce qui devient lourd.

⇒ALOURDISSEMENT, subst. masc.
Gén. au fig. [Avec un compl. prép. de] État d'une personne ou d'une chose alourdie.
A.— [En parlant d'une pers., de son corps, de ses facultés...] Alourdissement des membres, état d'alourdissement :
1. Dans le costume et la mine, dans la démarche victorieuse encore sous l'alourdissement de l'âge, il y avait du capitan, du poète romantique, du marchand d'orviétan.
E.-M. DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 129.
B.— [En parlant d'une chose] Alourdissement des charges
MÉTÉOR. Alourdissement de l'air, de l'atmosphère :
2. Un orage monta, le 23. Il s'annonça avant midi par un brusque alourdissement de la chaleur et l'apparition à l'ouest d'un mauvais nuage.
H. BOSCO, Le Mas Théotime, 1945, p. 175.
C.— [En parlant d'une chose appréciée d'un point de vue esthétique, en partic. dans le domaine de la crit. artistique, musicale, etc.] :
3. L'art romain dégénéré [fut] conduit à un alourdissement des formes [décoratives] par l'oubli des proportions fines.
A. LENOIR, Architecture monastique, t. 2, 1856, p. 88.
4. ... toute tenue des touches indûment prolongée causerait un empâtement, un alourdissement de la sonorité...
A. CORTOT, Frédéric Chopin, 12 études pour piano, op. 25, t. 2, 1917, p. 9.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1414 « état de ce qui est lourd » (L. DE PREMIERF., Decam., B.N. 129, f° 138 v° ds GDF. Compl. : [...] en son cervel demoura ung alourdissement parquoy il fut tout estonné et affoibly), attest. isolée; repris au XIXe s., supra.
Dér. du rad. du part. prés. de alourdir; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. litt. :12.
BBG. — BÉL. 1957.

alourdissement [aluʀdismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1414, attestation isolée; repris mil. XIXe; de alourdir.
1 Fait de s'alourdir, état de ce qui est alourdi. || L'alourdissement d'une charge (rare).Par ext. Appesantissement, lourdeur. || Éprouver une sensation d'alourdissement après un bon repas.
1 (…) la vie, métaphysiquement parlant et parce qu'elle admet l'étendue, l'épaisseur, l'alourdissement et la matière, admet, par conséquence directe, le mal.
A. Artaud, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 173.
2 Fig. || Alourdissement d'une dette. || L'alourdissement de ses soucis.
2 (…) en dernière analyse, vertus et vices, démocratie et finance, tout retombe en alourdissement sur le dos du contribuable.
Ch. Péguy, Notre patrie, p. 29.
Alourdissement d'un esprit. || Alourdissement de l'atmosphère.
CONTR. Allègement; légèreté.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ALOURDISSEMENT — n. m. état de ce qui est alourdi. Il ressentit de l’alourdissement. L’alourdissement des sens …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • alourdissement — (a lour di se man) s. m. État de celui qui est alourdi, de ce qui est alourdi. L alourdissement des sens. HISTORIQUE    XVIe s. •   L Escriture, en nous admonestant de prier continuellement, redarguë nostre eslourdissement en ce que nous ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Alourdissement — Poids Cet article possède des paronymes, voir : Poa, Poi, Pois (homonymie) et Poix.  Ne doit pas être confondu avec Masse. Le poids …   Wikipédia en Français

  • allégement — ou allègement [ alɛʒmɑ̃ ] n. m. • alegemant 1177; de alléger 1 ♦ Diminution de poids, de charge. Donner de l allégement à un bateau. 2 ♦ Fait ou moyen d alléger (ce qui constitue une charge trop lourde à supporter). Demander l allégement des… …   Encyclopédie Universelle

  • allègement — allégement ou allègement [ alɛʒmɑ̃ ] n. m. • alegemant 1177; de alléger 1 ♦ Diminution de poids, de charge. Donner de l allégement à un bateau. 2 ♦ Fait ou moyen d alléger (ce qui constitue une charge trop lourde à supporter). Demander l… …   Encyclopédie Universelle

  • appesantissement — [ apəzɑ̃tismɑ̃ ] n. m. • 1570; de appesantir 1 ♦ Littér. Action d appesantir, de s appesantir. « C est un appesantissement de la main de Dieu » (Pascal). 2 ♦ État d une personne rendue moins agile. ⇒ engourdissement, lourdeur. ⊗ CONTR. Allégement …   Encyclopédie Universelle

  • Affection de longue durée — Maladie de longue durée En France, est désignée comme maladie de longue durée,ou Affections de longue durée (ALD), l une des trente maladies figurant sur la liste conçue par l assurance maladie française. Elle donne lieu à remboursement intégral… …   Wikipédia en Français

  • Affection longue durée — Maladie de longue durée En France, est désignée comme maladie de longue durée,ou Affections de longue durée (ALD), l une des trente maladies figurant sur la liste conçue par l assurance maladie française. Elle donne lieu à remboursement intégral… …   Wikipédia en Français

  • Maladie De Longue Durée — En France, est désignée comme maladie de longue durée,ou Affections de longue durée (ALD), l une des trente maladies figurant sur la liste conçue par l assurance maladie française. Elle donne lieu à remboursement intégral des soins, après… …   Wikipédia en Français

  • Maladie de longue duree — Maladie de longue durée En France, est désignée comme maladie de longue durée,ou Affections de longue durée (ALD), l une des trente maladies figurant sur la liste conçue par l assurance maladie française. Elle donne lieu à remboursement intégral… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.